dimanche 10 novembre 2013

L'ours



On me représente parfois sauvage,
Je ne vois pas cela dans mon image,
J’aime ce reflet plein de douceur,
Quand les petites filles me serrent contre leurs cœurs.

Je sais que je peux paraître effrayant,
Lorsque je présente mes énormes dents,
Mes griffes aussi sont impressionnantes,
Mais la vérité est moins violente.

Sous ma fourrure épaisse,
Se cache un cœur plein de tendresse,
Empli de sentiments,
Loin d’être un chenapan.

Il est certain que j’ai besoin de manger,
Vos moutons sagement placés dans les prés,
Mais sachez que mon met préféré,
Fini dans vos assiettes, une fois que vous me l’avez volé.

Je préfère que vous voyiez en moi,
Le petit ourson qui de la forêt est roi,
Ma place dans la faune est réelle,
Laissez-moi y être éternel.


M.B 
10/11/2013

Aucun commentaire:

Publier un commentaire