Les poèmes

Acrostiche AIDER LES ENFANTS MALADES


Aider les enfants,
Isoler à l'hôpital,
De savoir qu'ils sont malades,
Emener les en promenade,
Redonnez leur courage.

Laissez les pas tout seul,
Essayez de les faire revivre leur vie,
Sourire à nouveaux.

Espérez les gurir,
Ne les abandonnaient pas,
Faites tout pour eux,
Aimez les ces pauvres enfants,
N'ayez pas peur de mettre des pièces jaunes,
Tout les enfants paralisés, aidez-les
Soyez gentil.

Maladie grave,
Aidez-nous,
Laissez vous diriger,
Aidez-nous à les soigner,
Donnez leur leur soleil
Essayer de les faire sourire
Soleil pour les enfants hospitalisés.

Mélanie - 9 ans - A l'ocasion d'un concours pour les pièces jaunes.

--------------------------------------------------------------------

Acrostiche ON A SOIF D'AMITIE

On les aime en ami
Ne les laiser pas tout seul

Ayait pitiè d'eux

Soleil pour les enfants
On doit les aider
Intéressez vous à eux
Faite leur redonner la vie

De tenir leur mains

Aidez nous à les guérir
Mettez les pièces jaunes
Idéal pour les enfants
Tout le monde avec nous
Isoler dans leur chambre
Essayer quand même

Mélanie - 9 ans - A l'ocasion d'un concours pour les pièces jaunes.

--------------------------------------------------------------------

Dernier saut

Dernière étage d'un immeuble ,
Immobile , le vent soufflant dans mes cheveux ,
Je ressent l'envie d'en finir, 
Avec cette triste vie .

Les années ont passées,
La vie c'est dégradée ,
La souffrance continue,
Jusqu'a ce que la décision sois prise.


Sauter serai la solution,
De tout problèmes en cours d'exécution,
Mourir a cause du poisson,
De la vie , sans aucune raison.


La vie m'étouffe ,
Comme dans un gouffre,
Je ne respire plus ,
Je veut en finir.


Je saute les yeux fermé,
Je sens la douleur,
Quand enfin je touche le sol,
Temps de mois écoulés,


Et quand j'ouvre les yeux,
Je suis entourés d'infirmiers,
Quand j'ai eu le courage de sauté,
La mort m'a refusé son entré.

Mélanie - 2005 


--------------------------------------------------------------------

Elle attend

Elle attend son prince charmant
Au claire de lune patiemment

Regardant en loin avec l'espoir
De le voir arriver un soir

Être dans ces bras et pouvoir l'embrasser
De ces tendres baisers qui lui étaient réservés

Elle attend son prince charmant 
Au clair de lune patiemment.

Mélanie - 2005 
(Voilà un poème que j'ai écris juste pour la photo.)

--------------------------------------------------------------------
Déséspoir

Seul dans un espace infini,
Je tiens a en finir avec la vie,
J'ai envie de partir,
Brûler et mourir,
M'en aller de ce monde noir,
Fondé de désespoir,
M'éloigner me sauver,
Pour ne pas étouffer.

Par Mélanie.14 Mai 2005 

--------------------------------------------------------------------

Romance

Dans un lac aux eaux bleues 
Tes mains si douces me caressent
Je sens ton souffle si chaud 
Le long de mon cou
Tu m’enlaces tendrement
C'est tellement romantique
Toi et moi dans ces eaux
C'est tellement magique.

03/06/05 Mélanie

--------------------------------------------------------------------

Poème sur bourriquet

Bourriquet 

Quand je t'ai vu il y a six ans,
Avec Steevy sur mon écran,
J'ai tout de suite adoré,
Ta petite frimousse déprimée,

Tes jolies couleurs,
Ont conquis mon coeur,
Et tout ce que je voulais,
C'était t'avoir à mes côtés...

En moi à grandit,
Cette passion infini,
Parce qu'au fond de moi,
Je sais que je suis comme toi,

Cela fait bientôt trois ans,
Que je me retrouve comme une enfant,
Fascinée et émerveillée,
Par ton regard tristounet,

Je suis pleine de frénésie,
Lorsque je vois tes éffigies,
Que ce soit objets, peluches, tout m'est chère,
Et remplissent mes étagères,

Tu es ma passion, mon amour de bourriquet,
Jamais je ne pourrai,
T'être infidèle tu le sait.
Texte écrit il y a prés de neuf ans, pour un concours sur bourriquet.

Texte écrit il y a prés de neuf ans, pour un concours sur bourriquet.

--------------------------------------------------------------------
L'ours

On me représente parfois sauvage,
Je ne vois pas cela dans mon image,
J’aime ce reflet plein de douceur,
Quand les petites filles me serrent contre leurs cœurs.

Je sais que je peux paraître effrayant,
Lorsque je présente mes énormes dents,
Mes griffes aussi sont impressionnantes,
Mais la vérité est moins violente.

Sous ma fourrure épaisse,
Se cache un cœur plein de tendresse,
Empli de sentiments,
Loin d’être un chenapan.

Il est certain que j’ai besoin de manger,
Vos moutons sagement placés dans les prés,
Mais sachez que mon met préféré,
Fini dans vos assiettes, une fois que vous me l’avez volé.

Je préfère que vous voyiez en moi,
Le petit ourson qui de la forêt est roi,
Ma place dans la faune est réelle,
Laissez-moi y être éternel.

10/11/2013 - M.B 

--------------------------------------------------------------------

Vision de l'être humain

Lorsque les hommes se disent humains, 
et que l'on voit le résultat catastrophique.
Des morts et des actes barbares sans fin, 
Mais tout cela est dramatique !

Lorsque je perçois un peu d'espoir, 
balayer autour de nous tout ce noir. 
Je me dis qu'il n'est peut être pas trop tard, 
J’espère pouvoir continuer à y croire. 

Lorsque reviennent abandon ou maltraitance, 
pauvreté, famine ou encore déchéance. 
Où va le monde? Où est la délivrance ? 
Dans ce monde plein d'arrogance... 

Plus de droit, plus de respect, 
Tout cela reste surfait, 
On y croit, mais il est vrai, 
Qu'en réalité tout est abstrait.

 20/11/2013 - MB.

--------------------------------------------------------------------



Le printemps

Pervenches, bleues, ou blanches,
Roses de toutes les couleurs,
Iris s’ouvrant à la vie,
Narcisse bientôt épanouies,
Tourbillons de gaieté et d’odeur,
Explosion d’amour, de douceur,
Myriades de fleurs,
Pastels, sombres, ou vives,
Soleil, nous voilà !

20/03/2014 - MB


-------------------------------------------------------------------- 


La reine Margot

La reine Margot était la plus belle,
De ses yeux sortaient des étincelles,
Mais personnes ne savaient, qu’elle n’était qu’une pucelle,
Et que son couronnement, n’était qu’accidentel.

C’était une demoiselle, gentille et intelligente,
Des talents qu’elle possédait déjà adolescente.
Très attentionnée et également clémente,
La reine Margot, était une femme charmante.

Jamais sa voix ne montait dans les graves,
Même lorsqu’il s’agissait de libérer des esclaves,
Punies injustement par les Slaves.

Certains tentèrent de la renverser,
Mais le peuple était là pour la sauver,
Car la reine Margot était tendrement aimée.

10/01/2014 - MB


 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire